Homophobie

Homophobie

Ce mercredi 17 mai 2017, France 2 diffuse dans le cadre de la journée internationale contre l’homophobie le téléfilm « Baisers cachés », réalisé par Didier Bivel. La soirée continuera avec un débat animé par Julian Bugier.

Le film traite de l’émoi amoureux entre deux adolescents. L’un assume son homosexualité, l’autre non. Si l’on n’échappe pas aux clichés (rejet, violence, incompréhension) c’est parce qu’on ne le peut pas. Didier Bivel ne peut que traduire la réalité. Néanmoins, la crainte et la peur font place à la sensibilité et à l’émotion. C’est une histoire d’amour. La distribution relevée (Patrick Timsit en père troublé, Bruno Putzulu, archétype de l’homophobe, Barbara Schulz et Catherine Jacob, l’une et l’autre tiraillée et hésitante), est l’atout qualitatif de cette fiction. Bérenger Anceaux et Jules Houplain émeuvent profondément.

Aujourd’hui (comme toujours), l’homophobie engendre des violences (physiques et morales) innommables. A ce titre, le film « Homos la haine » réalisé par Eric Guéret et Philippe Besson, et relayé dans Infrarouge, constitue un témoignage bouleversant. Ce jour nous donne l’occasion de penser, de réfléchir et de questionner ce qui provoque les mécanismes de violence à l’égard de l’autre, semblable et différent à la fois.

By | 2018-02-26T17:20:02+00:00 mai 17th, 2017|Actualités, Télévision|0 Comments